Inauguration de ``De La Terre a La Lune`` le 31 mai 1995

5, 4, 3, 2 0. Zéro. Attendu par des millions d’apprentis astronautes du monde entier, le lancement officiel de Space Mountain a enfin eu lieu le 31 mai dernier. Une mise à feu qui fut l’occasion de réunir, le temps d’une fête mémorable sous la voûte céleste, des centaines de stars, un astronaute – un vrai -, et plus de 6.000 invités venus de toute l’Europe pour vivre le rêve de Jules Verne aller de la Terre à la Lune. Récit d’aventures vécues.

Claudia Schiffer et David Copperfield, Paul-Loup Sulitzer, Pierre Richard, Eddy Barclay et Madame, Yves Mourousi, Paul Young, Jean Réno, Alain Minc, Charlotte de Turckeim, Nagui. Le gratin de toute l’Europe s’était donné rendez-vous à Discoveryland pour le lancement officiel de l’une des plus fabuleuses attractions de Disneyland® Paris : Space Mountain.

Accueillis au son des plus belles musiques de films de science-fiction, les 6.000 invités de la soirée de lancement ont dû, pour accéder au pays de la conquête de l’espace, surmonter leur première épreuve de la soirée : franchir un interminable tapis rouge. Arrivés à pied d’oeuvre à Discoveryland, c’est l’étonnement, la stupéfaction. Le calibre monstrueux du canon Columbiad surprend. L’architecture de Space Mountain fascine. On tourne autour. On visite ses entrailles spatiales. Pour tous ces astronautes d’un soir, nous sommes en plein roman de Jules Verne à quelques minutes de la mise à feu du vaisseau du colonel Barbicane.

Mais déjà l’heure H approche. Roy Disney et Philippe Bourguignon déclarent ouverte la conquête de l’espace et baptisent d’une bouteille de champagne un gigantesque obus d’où jaillit un Jules Verne enfiévré de voir enfin son rêve futuriste devenir réalité. La cérémonie touche à peine à sa fin que déjà les premiers aventuriers de Space Mountain se précipitent pour vivre enfin l’aventure pour laquelle ils se préparent depuis deux ans. Et déjà, la bouche à feu géante tonne, crache sa fumée et expédie les navettes-fusées dans un autre monde.

Premier sorti de l’expédition intergalactique (normal quand on travaille sur la « Une »), le journaliste Jean-Pierre Pernaut a encore une démarche mal assurée. Les effets de l’apesanteur sans doute. « Je suis né à Amiens, ville où Jules Verne est mort, raconte l’animateur en reprenant son souffle. Eh bien, je ne crois pas qu’il aurait imaginé une chose pareille. J’ai été surpris par la propulsion, mais il faut que j’y retourne car je n’ai pas tout vu ».

Encore la tête dans les étoiles, l’économiste Alain Minc prend son temps pour revenir sur Terre. « C’est fabuleusement impressionnant et conforme à l’attente que Disney a suscité ». Interrogé sur la date de son second vol, l’ancien inspecteur des Finances se montre peu pressé : « J’irai chaque fois que mes enfants m’en donneront l’instruction ».

Claudia Schiffer
David Copperfield

Claudia Schiffer, David Copperfield, Philippe Buorguignon

Professionnel de l’espace patenté, Edwin « Buzz » Aldrin sort ravi de son expérience, pourtant très terre à terre. « C’est techniquement parfait, assure le deuxième homme qui a marché sur la Lune. Mais les sensations que l’on ressent dans Space Mountain sont très différentes de celles qui se produisent lors d’un vrai voyage sur la Lune. Cela dit je ne crois pas que cela aurait été très agréable de faire subir cela aux invités de ce soir »; s’amuse l’astronaute.

Buzz Aldrin et Philippe Bourguignon

Buzz Aldrin et Philippe Bourguignon

Décontracté après avoir vécu autant d’émotions, Yves Mourousi retrouve toute sa verve lorsqu’on lui parle de Space Mountain. « C’est formidable. Vraiment, un très grand numéro de Disney. Je connais celui de Disneyland en Floride, mais celui que nous venons d’inaugurer est beaucoup mieux. Je suis vraiment fier que ce soit à Disneyland® Paris que Disney ait choisi d’installer une telle attraction ». Malgré ses lunettes noires et sa parfaite maîtrise d’elle-même sur scène, Charlotte de Turckeim ne parvient pas à dompter ses émotions post-spatiales. « J’ai survécu à toutes ces sensations complètement incroyables, témoigne l’actrice. Je n’ai pas osé ouvrir les yeux, mais je sentais que l’on était propulsé dans tous les sens. J’ai bien mis dix secondes à me relever de la navette-fusée, tellement c’est… incroyable ».

Plus coutumier de la torpeur des îles que des ambiances de centres spatiaux, Philippe Lavil revit un voyage inoubliable. « Malgré mon appréhension, j’ai gardé les yeux ouverts tout le temps et en dépit de la vitesse de la fusée, j’ai entrevu un décor étonnant ». Seul regret du chanteur, ne pas avoir entendu la musique. Un instant d’égarement sans doute.

Les minutes passent, les vols se succèdent, mais déjà Philippe Gildas et Maryse reviennent tout sourire de leur deuxième périple. « La première fois, nous n’avons pas osé regarder, raconte l’animatrice d’Europe 1. Il faut dire que nous avions une… toute petite appréhension. Cette fois-ci, nous avons été courageux, on a tout vu, même le looping. Mais ce que j’ai vraiment préféré c’est la musique. Peut-être une déformation professionnelle », sourit madame Gildas.

Lui aussi vainqueur de son second tour de l’espace, Laurent Fignon veut sur-tout triompher de ses craintes. « La première fois, raconte le coureur cycliste, j’ai eu peur. La seconde, très peur. Sans doute parce que lorsqu’on est la tête en bas en vélo, c’est que cela va mal alors que dans Space Mountain, c’est fabuleux ».

Emmanuel Chain

Lui aussi récidiviste, Gilbert Montagné confie sa joie à qui veut l’entendre. « Space Mountain vous emmène loin de tout. Durant ce voyage, j’ai ressenti quelque chose que je n’avais jamais expérimenté auparavant. Après un tel voyage, on n’a vraiment pas envie de faire autre chose », s’enthousiasme le chanteur.
Rassuré, Emmanuel Chain n’est pas mécontent de retrouver le plancher des vaches. « En allant au pas de tir, je n’avais qu’une seule peur : que la na-celle se détache. Alors pour calmer mon appréhension, j’ai regardé attentivement comment était animée la file d’attente. Et ça aussi c’est génial », ex-plique, serein, le créateur du magazine économie de M6, Capital.

Lui aussi vainqueur de son second tour de l’espace, Laurent Fignon veut sur-tout triompher de ses craintes. « La première fois, raconte le coureur cycliste, j’ai eu peur. La seconde, très peur. Sans doute parce que lorsqu’on est la tête en bas en vélo, c’est que cela va mal alors que dans Space Mountain, c’est fabuleux ».

A peine extrait de la navette-fusée, Dick Rivers est toujours dans l’ambiance. « Non, écoutez c’est sublime. Mais le must c’est la musique. Roy Disney m’avait dit que c’était encore mieux avec. Il avait raison », s’emballe le chanteur. Seul à attendre avec impatience le feu d’artifice qui clôturera la soirée, Pierre Richard essaie d’esquiver les questions impertinentes de Tous En Scène. « Non, je n’y suis pas allé, avoue enfin l’acteur. Je connais et j’adore tout le reste du parc, mais Space Mountain, c’est trop pour moi. Cela dit, maintenant que vous me dites que l’on peut voir les autres avoir peur, je pense que je vais y faire un saut ». Une seconde facette de l’attraction qui en a également séduit plus d’un.

Extrait de « Tous en scène » Numéro 4 – Juin 1995

Michael Jackson

Jean Reno & Marie-Hélène GOMIS (Ambassadrice de Disneyland Paris en 1995)

Le ministre des Finances et de l’Économie, Alain Madelin

Peter Gabriel

Sylvester Stallone, Gérard Depardieu & Philippe Buorguignon

Source : gettyimages

Les Cast Members ayant participé a l’inauguration de Space Mountain De La Terre a La Lune !

Frederic AllardViviane Paturel

Copyright © 2020 Spacemountain.fr. All Rights Reserved. Le site n’est en aucune manière sponsorisé par et/ou affilié à The Walt Disney Company, à la société Euro Disney Associés S.C.A., ou à l’une quelconque de leurs sociétés affiliées ou apparentées.